jEAN-yVES vIGNEAU

ACCUEIL/HOME_____DIAPOS/SLIDES______COURRIEL/EMAIL______CURRICULUM VITAE______LIENS/LINKS

L'ÉCUME DE MER et LA VOIE LACTÉE



J’ai vécu mon enfance au bord de la mer et la grève était une sorte de non-lieu où l’on jetait tous nos rebuts en espérant que la vague comme une grosse langue viendrait tout lécher. C’est ainsi que nous « faisions avec » nos déchets en les jetant dans les cours d'eau, les lacs et la mer. Quoi que l'on fasse, la planète saura bien s'occuper d'elle même aidée par ses amies les bactéries. Il n'en sera peut-être pas de même avec nous, les humains. Les gestes écologiques que nous posons servent avant tout à protéger notre garde-manger.

La voie lactée, composée d'une centaine d'assiettes flotte sur le lac Quinn dans le Parc de Bucks à Cap-aux-Meules. L'écume de mer, une installation sur le bord de la lagune à Havre-aux-Maisons est faite de plus de 150 assiettes et rappelle une installation d'aquaculture, car la mer n'est plus une ressource sans fin, mais un jardin qu'il faut cultiver.

Cette oeuvre en deux volets a été réalisée aux Îles-de-la-Madeleine en juin -juillet 2013, dans le cadre d'une résidence-recontre d'artistes sous le titre Faire avec. Cet événement  a été produit par le Centre d'artistes AdMare en collaboration avec le CERMIM et le CGMR, deux organismes voués à la gestion des matières résiduelles et à la protection du territoire insulaire.

 

________________________________________________
©vigjy2006